Haïti et l'ONU signent le cadre de développement 2017-2021

  • Le Cadre de développement durable 2017-2021 soutient Haïti dans son objectif d’atteindre le statut de pays émergent d'ici 2030 et d’accomplir les ODD.

Le Gouvernement et l’équipe pays des Nations Unies en Haïti ont signé aujourd’hui le Cadre de développement durable 2017-2021 qui va guider, pendant les cinq prochaines années, le partenariat du gouvernement d’Haïti avec l’ONU, pour accomplir les Objectifs de développement durable (ODD) et atteindre le statut de pays émergent d´ici 2030, en renforçant la paix, la stabilité et la résilience des institutions et de la population haïtienne. La réalisation des objectifs de développement d’Haïti, soutenue par ce cadre, aura besoin d’une mobilisation de ressources estimée à $1085,57 millions de dollars, afin de rendre possible des actions spécifiques et mesurables dans cinq (5) domaines prioritaires : les services sociaux de base, la réduction de la pauvreté et l’emploi, la résilience, l’égalité des sexes et la protection, et la gouvernance.

Ce partenariat d’Haïti avec l’ONU reconnaît le leadership et la responsabilité des institutions et de la population haïtiennes en tant que principaux acteurs pour faire avancer le développement du pays. Ainsi, le renforcement des capacités des structures étatiques et de la Société civile sera prioritaire pour ce Cadre de développement durable 2017-2021, qui est basé sur les acquis en matière de stabilité, de développement et de réponse humanitaire réalisés ces dernières années. À cet égard, l’ONU soutient également les efforts d’Haïti pour être de moins en moins dépendant de l’aide humanitaire et pour augmenter la résilience des institutions et de la population face aux chocs externes, tels que les désastres naturels et autres  situations humanitaires potentielles.  

Le nouveau cadre est le résultat du travail conjoint du Gouvernement d’Haïti -sous le leadership du ministère de la Planification et de la Coopération externe- et de l’équipe pays des Nations Unies (incluant 19 agences, fonds et programmes, et la MINUSTAH), afin de s’aligner aux priorités nationales et d’établir comment l’ONU pourrait mieux appuyer les efforts d’Haïti vers le développement durable. De ce fait, le document a été conçu dans le cadre du Plan stratégique de développement d’Haïti (PSDH) et du Programme de développement durable à l’horizon 2030, signé par 193 pays dont Haïti. Ce processus participatif a été enrichi par des consultations avec des institutions publiques, de la Société civile, des spécialistes des différents ministères et des universités, en accordant une attention particulière à la voix de la jeunesse et aux groupes les plus vulnérables afin de ne laisser personne à l’écart.    

Le ministre de la Planification et de la Coopération externe, Me Aviol Fleurant, a indiqué, d’une part, que l’approche utilisée pour l’élaboration de ce document fait référence et que le gouvernement a affirmé son leadership pour la mise en œuvre des actions prévues. D’autre part, le gouvernement salue, à travers ce cadre, l’articulation de ses orientations avec les ODD ainsi que le souci d’accompagnement efficient de toutes les composantes du système des Nations unies afin, notamment, de diminuer les coûts de transaction et de maximiser les rendements. « L’essentiel c’est de voir se concrétiser aujourd’hui avec les Nation Unies, un cadre référentiel en harmonie avec les Objectifs de développement durable. Cette nouvelle stratégie vient avantageusement remplacer ce qui a prévalu pendant près d’une décennie. L’ancien instrument, orienté en fonction d’un environnement particulier, ne pouvait point répondre aux exigences d’une opération nationale du développement ». 

Pour sa part, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire de l´ONU en Haïti, M. El-Mostafa Benlamlih, a souligné que le contexte actuel offre une opportunité pour le développement du pays et que l´ONU restera aux côtés d´Haïti dans ses efforts : « Les progrès réalisés grâce aux efforts conjugués d´Haïti et de la communauté internationale dans les domaines de l 'état de droit et de la stabilité offrent l’opportunité de passer d’une situation de vulnérabilité à une phase de stabilité et de prospérité qui rendent plus crédible l’objectif d´Haïti d’accéder à l’horizon 2030 avec un statut de pays émergent. C’est un objectif ambitieux, légitime, et c’est possible. Cet objectif, comme l'ensemble indivisible des Objectifs de développement durable, représente bien plus qu’un plan du gouvernement ou un agenda de l´ONU. Cet objectif est l'engagement d´Haïti auprès de ses enfants et de ses petits-enfants pour un futur meilleur, et l´ONU restera côte à côté d’Haïti sur ce chemin ».

Entités des Nations Unies impliquées dans cette initiative
FAO
Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture
FIDA
Fonds international de développement agricole
OIT
Organisation internationale du travail
OIM
Organisation internationale pour les migrations
BCAH
Bureau de la coordination des affaires humanitaires
HCDH
Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme
ONU Environnement
Programme des Nations Unies pour l'environnement
ONU-HABITAT
Programme des Nations Unies pour les établissements humains
ONU-Femmes
Entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes
ONUSIDA
Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA
PNUD
Programme des Nations Unies pour le développement
UNESCO
Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
UNFPA
Fonds des Nations Unies pour la population
UNHCR
Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés
UNICEF
Fonds des Nations Unies pour l'enfance
UNOPS
Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets
PAM
Programme Alimentaire Mondial
OMS
Organisation mondiale de la Santé